Invariablement, que l'on soit couturière expérimentée ou non, il y a une chose que nous avons toutes en commun : nous amassons dans nos armoires, dans nos tiroirs. Du tissu le plus précieux, en passant par la mercerie, ça regorge de 1000 et un trésors ! Je ne suis pas une exception à la règle.

Aussi, lorsque j'ai découvert le blog de Ta'Thilde et son idée de déstockage tous les 30 du mois, en se servant uniquement de ce que nous avons depuis belle lurette, je me suis dit que c'était l'élément moteur pour faire un peu de place à la maison.

Alors, j'avais depuis au moins 2 ans, un joli velours milleraies batik que je me réservais. Bon, ce n'est pas moi qui en profite, mais ma fille AZ. Je lui ai réalisé une robe tirée du magazine ottobre 03/2015.

Il s'agit de la robe Daisy dont les petits mancherons sont coupés à même dans l'empiècement haut. Il y a de jolis plis devant et dos. Je n'ai doublé que la partie supérieure ( doublure du stock également ! ) et elle est fermée au dos par une fermeture invisible.

robe AZ

robe AZ

robe AZ

robe AZ

robe AZ

robe AZ

 

Oui, il y a un bouton en haut de la fermeture ! Pourquoi, me direz-vous ? Tout simplement parce que parfois, les fermetures invisibles lâchent sans prévenir. Je fixe donc un bouton à l'intérieur et sur le bord opposé un petit lien, ce qui permet de maintenir la robe fermée au cas où la fermeture serait capricieuse. C'est encore plus vrai sur nos jupes mesdames ! Oui, oui, qui n'a pas connu un craquage de fermeture et pas de jupe de rechange sous la main ?!!! C'est quand même bien pratique de pouvoir rentrer chez soi sans avoir " les fesses à l'air " !!!

Portée avec la cape réalisée l'année dernière ( à découvrir ou à revoir ici ).

robe AZ

Pour découvrir les réalisations des autres destockeuses, c'est ici !

Belle journée !