Aujourd'hui, et avant que l'hiver ne tire définitivement sa révérence, je vous présente une pièce dont j'avais envie depuis fort longtemps : j'ai nommé la cape !

Alors, cape ou pas cape ?

J'avais vu pas mal de messages sur les blogs parlant de la cape courant décembre et janvier. Pour ma part, j'ai franchi le pas en me réalisant une cape issue du burda 12/2016, modèle 103.

https://www.burdastyle.de/chameleon/mediapool/61370649-2c74-2204-f1c8-c675ac4dfd7f.jpg

Pour la partie matérielle, il m'aura fallu :

- 2,50 mètres de tissu à caban ( Myrtilles )

- 2,50 mètres de coton pour la doublure ( bulle de couture )

- 4 pressions 2,5 cm de diamètre ( boubou, magasin local 49 )

 

La cape a été entièrement doublée. Elle a une très, très grande capuche, 2 grandes poches plaquées sur le devant. J'ai enlevé la partie plastron qui à mon sens n'apportait rien de plus à l'ensemble. La cape a été également allongée de 7 cm par rapport au modèle initial, sinon, je me retrouvais avec l'avant-bras à l'air libre. Je n'y ai pas pensé à temps, mais j'aurais pu ajouter des poches à l'intérieur pour y mettre mes mains au chaud lorsque je suis statique. J'ai également ôté les coutures de dessous de bras, qui une fois piquées ne permettaient plus aucun mouvement.

 

Ce modèle a demandé de la réflexion pour le doubler ( merci à ma prof de couture de m'avoir bien guidé pour cette opération délicate ). Il a aussi nécessité du temps en terme de bâti. Oui, vous avez bien lu, j'ai bâti à plusieurs reprises car j'avais des coutures à l'aveugle à faire et je ne voulais pas me louper. Et puis franchement, il vaut mieux perdre un quart d'heure à bâtir que 30 minutes à utiliser le découvit au risque de voir son travail anéantit par un mauvais coup mal placé, n'est ce pas ?

Bon, ce qui est sûr, c'est que j'ai eu une belle récompense après toutes ces heures passées à coudre. J'aime énormément ma cape !!!

 

cape

cape

cape

cape

Petit bonus : ma prof de couture m'a appris une technique utilisée en haute couture, à savoir recouvrir les pressions pour qu'ils se fondent dans la masse. Chez moi, c'est à moitié réussi dans la mesure où mon tissu n'était pas assez fin pour recouvrir les deux parties du pression et donc ne fermaient pas correctement. Il n' y a donc que la partie la plus visible une fois la cape ouverte qui est recouverte. Pour mieux comprendre, je vous mets 2 photos en gros plan.

cape

cape

cape

 

Je vous laisse... Je m'en vais profiter encore de ma cape !

Au revoir !!!

cape